« L’homme qui ment » de Marc Lavoine

Il ne vide pas son sac, il ne règle pas ses comptes, il ne juge pas, il nous raconte… Il partage ici son histoire, ce bout de vie avec une mère qui ne voulait pas de lui à sa naissance mais attendait une Brigitte, son père charmeur, communiste, syndicaliste et surtout « coureur de multiples jupons »… D’un grand frère protecteur toujours prêt à en découdre pour le protéger… D’une vie vécue en banlieue parisienne, avec ses copains, ses secrets personnels et de famille. Famille à terme déchirée, séparée, reconstruite, opposée.
Au-delà de sa renommée, on découvre, par cette lecture, un tout autre homme.
C’est avec une plume d’amour, de tendresse et emprunte d’admiration pour son père que Marc Lavoine nous livre ici son récit, à la fois touchant et troublant, où l’amour adoucit l’amertume de ce que son père lui a fait vivre et surtout cacher.

lhomme-qui-ment-de-marc-lavoine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s