Le Blog LittéLecture souffle sa première bougie !

concours image

Déjà un an ! Que le temps passe vite en compagnie des livres…

LittéLecture fête son premier anniversaire.

Pour vous remercier de votre participation, je lance un concours.

Pour participer, c’est très simple :

Tirage au sort, parmi les abonnés, le 18 Février 2018.

L’abonné gagnant remportera un exemplaire du livre de Gilles Marchand « Un funambule sur le sable », accompagné d’un marque-page à l’effigie du blog !

N’attendez pas, abonnez-vous 🙂

« Sept jours de réflexion » de Amandine Petit

Edition du Panthéon – Poésie – Parution : 24 Novembre 2017.

Semaine n°8 : « Le plus important n’est pas de savoir combien de livres tu possèdes, mais combien tu en as lu. »

A chaque semaine sa jolie phrase, une maxime hebdomadaire pour tenter d’éclairer sur l’intimité. Tout en finesse, Amandine Petit distille en nous, par petites touches, telle une impressionniste, des petits messages pour en faire passer de plus grands, qui laissent à réfléchir. Quelques illustrations auraient pu agrémenter ses jolis mots.

Je remercie les Editions du Panthéon pour ce moment de poésie intime.

7 jours de reflexion de amandine petit

« Qui ne dit mot consent » de Alma Brami

Éditions Mercure de France – Rentrée littéraire – Parution septembre 2017

Lorsqu’ils ont décidé d’aller s’installer à la campagne, à aucun moment Émilie n’aurait imaginé que son mari puisse lui faire vivre une telle situation. Comment  Bernard a-t-il pu infliger de tels actes à son épouse ? Comment pouvait-il oser continuer à l’appeler « mon cœur »  après toutes ces situations imposées ? Une chambre d’amis, à l’étage, des amies mais pour qui ? Des amies qui sont des tatas pour leurs deux enfants, des amies qui n’ont pas lieu d’être présentes dans cette maison, surtout dans les circonstances que vous allez découvrir.
Jusqu’où Bernard pourra-t-il aller ? Quelle est l’issue ? Qui pourra sortir Emilie de ce piège, de cette spirale infernale ?
Comment en dire un peu mais pas trop ? Quoi vous dire ? Que tout au long de cette lecture on n’a qu’une seule envie, c’est d’hurler, de dire à Émilie « ouvre les yeux, réveille-toi, regarde ce qu’il t’inflige, pourquoi accepte-tu ça » ?
Cette histoire est époustouflante. Alma Brami nous emprisonne, on est comme happé par son écriture, son histoire, son atmosphère…
Je remercie les éditions Mercure de France et bien entendu Alma Brami pour cet intense et bluffant moment de lecture.

20180110_233751

« Histoire du lion Personne » de Stéphane Audeguy

Éditions Points – #PMR2018 – Parution Août 2017.

Il y a des livres comme celui-là, où vous vous dites que si vous l’aviez aperçu sur l’étagère de votre libraire, vous seriez probablement passé à côté, sans le saisir. A côté, mais de quoi ? De cette histoire sublime, un peu comme un conte, au centre de laquelle un Lion est Roi, le lion Kena, qui signifie Personne. Cet animal qui n’aura finalement rien de féroce, doit à Yacine, un petit garçon, son sauvetage, alors qu’il n’était qu’un lionceau, en plein cœur du Sénégal.

Personne se liera d’amitié avec Hercule, un petit chiot qui deviendra grand, tout comme lui, deux êtres que tout aurait pu opposer mais que le destin a décidé d’unir. Ils ne se quitteront plus. De propriétaires en propriétaires, ce beau et touchant duo traversera bien des aventures, des mésaventures même.

Du Sénégal en France, ils ne cesseront de voyager, de mains en mains, des êtres humains les plus touchant au plus mauvais, toujours ensemble.

Comme il est difficile d’expliquer les sentiments traversés et vécus lors de cette formidable et poignante lecture. L’amitié, la tendresse, la tristesse, le désarroi…. Voilà les embuches dans lesquels le lecteur s’engouffre. Il n’y est pas que question « de bêtes », mais d’animaux, d’êtres, et si cela pouvait changer un tant soit peu le regard des Hommes sur « ceux » qui les entourent, ce serait un bien joli pari.

Alice Ferney le cite comme « un livre merveilleux », ce qui est totalement incontestable. Stéphane Audeguy nous raconte ici une véritable histoire, qui aurait pu commencer par « Il était une fois… », dont la légèreté de la plume et la délicatesse de l’écriture nous emportent comme sur un nuage, d’où nous ne sommes que simples spectateurs…

En plein émerveillement, comme une enfant… !

histoire du lion personne de stephane audeguy

« Emma et Loustic » – tomes 1 et 2 de Fabienne Blanchut et Caroline Hesnard

Édition Albin Michel jeunesse – Parution Janvier 2018

Emma est une petite fille de 9 ans, solitaire, très solitaire. Elle vit avec sa maman séparée de son papa et elle s’ennuie beaucoup. Emma aimerait bien avoir un ami, un petit animal de compagnie ; mais sa maman n’a pas l’air très favorable à cette idée. Un jour, sa maman, au sein de son travail, apprend que l’une de ses collaboratrices, Rose, a un chat qui lui fait des misères. Il s’ennuie lui aussi ; alors pour attirer l’attention de ses maîtres, qui sont trop absents à son goût, il fait des bêtises. Lorsqu’un jour elle arrive au travail avec des traces de pattes sur son tailleur, la maman d’Emma lui pose des questions. C’est alors qu’elle se confie à elle en lui expliquant l’existence de son chat Loustic. La maman d’Emma a alors une belle idée et se dit « tiens et si on rassemblait ses deux êtres qui s’ennuient chacun de leur côté ». Et c’est ainsi que Emma et Loustic se retrouvèrent amis et partagèrent un grand nombre d’aventures…

J’ai fait preuve d’impatience. Je n’ai pas pu attendre pour faire connaissance avec Emma et Loustic. Super. J’ai adoré. Les textes et les dessins sont divins. L’histoire très belle et si bien racontée… Soyez prévenus : vous risquez de ressentir  un manque… d’en vouloir encore ! Fabienne Blanchut a le « chic » pour frustrer les lecteurs qui ne peuvent que en redemander…. Emma et Loustic m’ont  conquise…. Hâte de découvrir les suivants.
Un grand merci à Fabienne et aux éditions Albin Michel jeunesse pour cette si jolie et attendrissante rencontre.

20180106_201031.jpg