« Ne dis rien à maman » de Sarah Preston

Éditions de L’Archipel – Archipoche – Parution le 3 janvier 2018

Comment ont-ils pu ? De quel droit ces hommes ou plutôt ces êtres immondes, ces monstres ont-ils pu abuser de cette enfant ? Qu’il soit ami de la mère, voisin de la famille, jusqu’au propre père de la fillette…
Comment peut-on concevoir que pendant ces années, elle a vécu, non, elle a subi ces horreurs, cette violence, cet acharnement ?
Ils lui ont tout volé de son enfance, de ses premières années d’adolescence… Pieds et poings liés, terrassée par la peur, la honte, la crainte et la certitude de ne pas être crue. Ne rien dire… Se taire. Rester dans son silence. Jusqu’au jour où…
De ce véritable calvaire, je ne sais comment Sarah Preston a su trouver la force pour raconter son histoire, en ces quelques pages dont le nombre paraît dérisoire au vu de ce qu’elle y décrit… Une puissance. Un cri. Un exutoire. De la résilience. Relever la tête. S’en sortir. Se libérer du piège.
Au-delà de son intensité, ce récit est très dur, terrifiant, à sans cesse se demander « comment est-ce possible ? Comment a-t-elle pu tenir ? » Un vrai cauchemar. Comment se redresser, se  reconstruire avec un tel passé brisé, anéanti ?
Je remercie les Éditions de L’Archipel pour cette lecture, dont on ne sort pas indemne, le coeur serré, les larmes montant souvent sous les paupières, l’indignation et sans oublier le courage et encore une fois la force dont elle fait preuve…. Magistral. Coup de coeur.

20180227_221250

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s