« Tout le bleu du ciel » de Mélissa Da Costa

20190601_163640

Éditions Carnets Nord
Parution le 15 février 2019
RLHIVER2019

Très chers Emile et Joanne,
Je vous écris, non pas dans un carnet noir, mais une lettre, pour vous faire part du bouleversement que votre épopée a provoqué en moi.
Vous ne m’avez pas vue, mais j’ai embarqué à bord de votre camping car.
J’ai voyagé avec vous, j’ai fait votre connaissance et je me suis beaucoup attachée à vous.
Refermer le livre de votre histoire a été un déchirement pour moi, devoir vous quitter… il n’y a que quelques heures, et vous me manquez déjà.
Mélissa Da Costa a su donner vie à vos personnages, avec une grande finesse et délicatesse, la justesse et la puissance, vous rendre très proche de la lectrice que je suis.
Malgré sa noirceur en toile de fond, son roman est plein de vie. La fin dès le début annoncée par cet Alzheimer précoce, bien loin de révéler le chemin que vous alliez me faire parcourir.

Émile, tu as fait preuve d’un courage extrême face à la maladie, tout plaquer, pour vivre… ce que le reste de ta vie était prêt à t’offrir. Ce destin si tragique t’a offert un joli cadeau, la douce inconnue, ta compagne de voyage, qui a répondu à ton annonce. Assister à ta descente dans l’oubli fut un crève coeur.
« Si je pouvais tout oublier…. Aujourd’hui il aimerait pleurer comme un enfant, tout seul contre un arbre. Il n’a plus envie d’oublier. C’est trop tard. »
Joanne, sous ton chapeau noir et cette carapace, se cache une jeune femme absolument extraordinaire. Pleine de détermination, d’humour, de vie et d’amour… un coeur brisé par le passé… que l’avenir saura-t-il réparer ? Toujours prête à aider, comme une vocation…
« Elle est comme ça, Joanne… Un symbole d’espoir au cœur d’une terre de désolation. »

J’ai aimé vos escapades, les paysages mais aussi les rencontres de ceux qui ont jalonné votre aventure. Et bien évidemment la relation qui s’est tissée entre vous, progressivement, comme brodée au fil d’or.
« La vie n’en a jamais terminé. Il l’a bien compris. Tant qu’il décidera qu’il n’est pas mort, elle continuera de lui jouer de drôles de tours. Et il n’est pas encore mort. Au contraire. Il ne s’est jamais senti aussi vivant. »

J’ai adoré faire connaissance avec Myrtille, sacré petit bout de femme, sans oublier le petit Tom… Et votre joli maison ambulante, simple mais ô combien  chaleureuse.
Lorsque j’ai atteint le terme de ma lecture, je n’ai cessé de pleurer ! Peu importait le regard des autres…. J’ai été submergée par l’émotion… Je n’ai pas su la contenir ! Un éclair s’est abattu sur moi…. Anéantie ! La vague d’émotion fut telle.. d’une intensité incontrôlable, et ce, malgré le fait de connaître la fin inéluctable.
J’ai coutume de dire que les livres sèment des petites graines en nous, qui finissent par germer un jour… Et celle-ci germe déjà, les feuilles de son émotion font déjà leur apparition.

Joanne, prends bien soin de toi…
Émile, veille bien sur Elle, où que tu sois…

6 réflexions sur “« Tout le bleu du ciel » de Mélissa Da Costa

  1. flarpin dit :

    J’ai adoré ce livre, même si j’ai du sortir la boîte de kleenex à plusieurs reprises et surtout à la fin. Il est plein d’humanité. Il fait partir des livres qui donnent envie de lire tout ce qu’a écrit et tout ce qu’écrira cette auteure très talentueuse. Ses personnages sont restés avec moi plusieurs heures après avoir refermé à regret ce livre. Je le recommande vivement.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s