« Impact » de Olivier Norek

Éditions Michel Lafon
Parution le 22/10/2020

« On s’habitue à tout, même à ce qui pourrait nous tuer. »
Un cri d’alerte ! Une lecture puissante en apnée. Reprendre mon souffle. Il faut du temps pour pouvoir s’exprimer ou du moins tenter de poser et peser les mots. Il est d’une telle envergure qu’il laisse songeur, apeuré parce qu’il nous révèle ce que nous savons déjà. On s’y croirait d’autant plus qu’on y est tous confrontés de jour en jour. Le temps qui passe n’aide en rien. On a beau adopter des petits gestes écologiques dans notre quotidien, ils sont si minimes et pourtant non négligeables.
« De nous accoutumer, comme des grenouilles dans de l’eau qui se réchauffe doucement. De nous accoutumer jusqu’à en crever. »
« Nous serions les grenouilles…Et Le bocal, notre planète. »

Les actualités nous montrent trop souvent un dérèglement climatique en accélération, les catastrophes dites naturelles s’enchaînent dont nous sommes les tristes et résignés spectateurs. Et pour beaucoup aussi, nous en sommes les acteurs majeurs.
« Notre corps se transformant à la fois en site d’enfouissement pour les déchets chimiques et en filtre à particules fines. »

A travers son roman, Olivier Norek sort encore une fois de sa zone de confort, comme ce fut déjà le cas avec « Entre deux mondes ». D’un tout autre acabit, cette histoire en est-elle vraiment une ? Quelle est donc la frontière entre la fiction et la réalité ?
Lorsque Virgil Solal décide de kidnapper le PDG de Total, il exécute cet acte savamment mûri. Meurtri après la disparition de sa petite fille morte née pour cause de maladie pulmonaire due à la pollution, il fait de cette perte sa quête. Sa vengeance ? Il se lance dans ce combat, cette entreprise qui prendra tout son sens, aux quatre coins de la planète. Accompagné d’une horde de pandas balafrés, il réclamera une rançon de 20 milliards d’euros. Ce butin ne lui sera pas destiné, il constituera une caution, en guise d’engagement, afin que les plus grandes entreprises révisent drastiquement leurs stratégies, vers une véritable transition écologique.
Le phénomène Solal prendra une ampleur planétaire, grâce entre autres aux réseaux sociaux. Mais pas seulement…
Nathan Modis et Diane Meyer seront le duo de choc pour mener cette enquête pour cerner ce personnage. Il leur sera difficile de faire la part des choses, entre comprendre ce geste et le condamner à la fois. Cet écoterrorisme peut-il se justifier, s’excuser et même être pardonné ? Ces deux protagonistes seront-ils à la hauteur ? Prendront-ils les bonnes décisions et directions ? Leur complicité suffira-t-elle à trouver l’issue de ce dilemme ?
Ce roman, s’il peut ainsi être qualifié, est redoutable. Une lecture absolue, qui peut déranger, qui fait réfléchir, qui pose question, qui glace, qui laisse un Impact de gros calibre…

« C’est ta planète, et même si je suis souvent pessimiste, le plus grand secret à son sujet, c’est qu’il n’est jamais trop tard pour la sauver. Mais pour la sauver, il faut la connaître. »

Une réflexion sur “« Impact » de Olivier Norek

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s