« Et si l’herbe était vraiment plus verte à la campagne ? » De charlotte Léman

Auto-édition Amazon
Parution le 12/12/2020
242 pages

Léa est une jeune femme active, citadine, en couple avec Nathan qui préfère largement  partir en virée entre potes sans sa dulcinée. Un jour, sa grand-mère Lucille (dont je préfère le surnom Mamita) l’appelle à la rescousse : une fracture du poignet la prive de son autonomie, elle a besoin de Léa à ses côtés.
La voilà partie, destination Bourlotte-La-Grande. C’est la campagne. Léa y a vécu de sacrés moments, en garde de drôles de souvenirs… Mais elle avait vite oublié combien cet endroit était « paumé », ce dont elle va aussi vite se rendre compte.
Les retrouvailles avec sa grand-mère en sont une parmi les autres, ses vieilles connaissances et autres amitiés du passé vont refaire surface. Jusqu’au jour où Léa va découvrir le pot aux roses… une supercherie savamment arrangée qui lui vaudra son départ de Bourlotte-La-Grande. Mais ce n’est qu’un aurevoir temporaire, un nouvel événement la ramènera dans ces terres…

Un grand merci à vous Charlotte, pour ce roman qui fait du bien, qui donne envie de grimper sur un vélo et déambuler au beau milieu des champs. J’ai passé un bon et beau séjour campagnard.
Du coup, j’ai bien envie d’aller à Bourlotte-La-Grande. Je veux rencontrer Mamita, entendre chanter Gustave, aller dans cette petite boutique de produits « locaux locaux », suivre les pas de Léa de retour dans ce lieu. Profiter de cette quiétude, sentir l’air qui sent bon. Aller boire un verre avec eux, moi aussi, faire partie des leurs.
A l’heure où nous sommes tous plus ou moins confinés entre quatre murs, le roman de Charlotte Léman ouvre nos fenêtres, pousse nos murs, nous laisse respirer… Son livre n’est pas de tout repos, ça bouge là-dedans. J’ai beaucoup rit (cette scène où Léa mange une pièce montée avec son appareil dentaire), je me suis sentie comme chez moi là-bas. Et puis l’image de Mamita préparant son fameux pain perdu, m’a rappelé ma grand-mère et la générosité avec laquelle elle nous accueillait toujours les bras ouverts.
Finir ce livre, un joli sourire aux lèvres !

2 réflexions sur “« Et si l’herbe était vraiment plus verte à la campagne ? » De charlotte Léman

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s