Prix des nouvelles voix du polar

IMG_20190711_230948

Très heureuse d’avoir été sélectionnée pour participer au « prix des nouvelles voix du polar 2019 » organisé par les Éditions Pocket. 4 finalistes avec l’immense plaisir de les découvrir…

Voici donc mon prochain chemin littéraire. De belles lectures en perspective dont voici les 4 livres en lice que notre jury devra départager fin août 2019 !

Y’a plus qu’à lire…. puis à voter .

Merci aux Éditions Pocket.

Publicités

Pique nique Babélio 30 juin 2019

C’était aujourd’hui… Pique nique Babelio. Il y avait des livres, des jeux, des quizz, de la bonne humeur et des lecteurs…. Un grand merci à la dream team de Babélio pour ce super moment partagé !

A l’année prochaine 😎

Gang du polar des Éditions pocket – 25 juin 2019

C’était le 25 juin 2019… C’était super sympa, au 11L à Paris 11eme…

Et c’était mon premier « gang du polars » organisé par Pocket. Il y avait des auteur(e)s extra, drôles, passionnés et quelque part un peu complices aussi… Quel plaisir que de les écouter nous parler de leurs oeuvres et de la passion pour les thématiques qu’ils abordent.

J’ai nommé:
– Jérôme Camut et Nathalie Hug pour « Islanova »
– François-Xavier Dillard pour « Réveille toi »
– Sandrine Destombes pour « Ils étaient cinq »

De quoi nous faire passer quelques nuits blanches supplémentaires.

Un grand merci à toute l’équipe de Pocket Editions et aux scribes de ces histoires frissonnantes.

Prix Babélio 2019 – « Un si petit oiseau » de Marie Pavlenko

Très touchée de découvrir que ma chronique est citée parmi l’un des 10 Lauréats du Prix Babélio 2019 pour « Un si petit oiseau » de Marie Pavlenko aux Editions Flammarion Jeunesse.

babelio parmi les 10 lauréats prix babelio 2019 - Extrait chronique Zabouille 21062019

Toutes mes félicitations à l’auteure qui a remporté ce prix de lecteurs dans la catégorie « Jeunes adultes ».

Suivez ce lien pour (re)découvrir la chronique complète sur le blog qui vous donnera envie de vous plonger dans cette fabuleuse histoire : « Un si petit oiseau » de Marie Pavlenko