« Des chiffons de Javel…. aux ardents poétiques » de Laurent Desvoux D’Yrek

IMG_20190508_221800

Éditions Unicité
Parution le 05/03/2018

Lorsqu’un professeur de français dans le 15ème arrondissement de Paris, aux alentours de la rue de Javel, distille sa passion pour la poésie à ses élèves, ce recueil en est le résultat.

Dans ce recueil de poésies d’aujourd’hui, Laurent Desvoux D’Yrek, aussi poète, confie la plume à ses collégiens, qui deviennent soudainement poètes à leur tour.

Inscrire des ateliers d’écriture en milieu scolaire, dans la foulée du désormais fameux « Printemps des poètes », est une belle initiative et opportunité donnée aux jeunes poètes en herbe, qui révèlent leur talent d’écriture au fil de ces pages.

« Poèmes choisis 1901-1910 » de Renée Vivien

IMG_20190310_180413

Éditions Points
Parution le 22/11/18

La poésie nous offre toujours un instant de quiétude, de tranquillité, de déambulation dans les allées de la solitude et de l’amour.
Avec les « Poèmes choisis de Renée Vivien », j’ai découvert une sublime poétesse qui m’était  jusqu’à présent totalement inconnue.
Une préface, extrêmement bien construite, nous présente cette grande dame, sa courte vie et son parcours.
Cette sélection, extraite de différents recueils, nous permet de cerner son personnage, aux souffrances dissimulées que révèlent les mots guidés par sa plume.

« La rose et le flocon de neige » de Christiane Efoutame

Editions Panthéon
Parution le 27 juillet 2018

Recueil de très jolis poèmes, déclinés sous l’image de la rose et du flocon de neige : elle incarne l’amour, il représente la fierté et la passion.

C’est à travers ces jolis vers, cette délicate prose, que Christiane Efoutame suscite en nous l’éveil de nos « ressentiments » : l’amour, l’abandon, la passion, le rejet, la perte… Tous plus beaux et touchants les uns que les autres, si je devais en choisir un, ce serait « On croit ».

Belle lecture poétique.

20181002_220423

20181002_221117

« Enfin le royaume » de François Cheng

Éditions Gallimard
Parution le 8 février 2018

François Cheng nous invite au pays du quatrain. Par sa forme concise et singulière, il sait créer la surprise du lecteur, susciter sa curiosité, l’intriguer, l’émouvoir.

Ces quelques lignes réparties au gré de ces quelques pages nous font pénétrer dans son royaume.

Une invitation au voyage poétique.

20180719_224517

« Sept jours de réflexion » de Amandine Petit

Edition du Panthéon – Poésie – Parution : 24 Novembre 2017.

Semaine n°8 : « Le plus important n’est pas de savoir combien de livres tu possèdes, mais combien tu en as lu. »

A chaque semaine sa jolie phrase, une maxime hebdomadaire pour tenter d’éclairer sur l’intimité. Tout en finesse, Amandine Petit distille en nous, par petites touches, telle une impressionniste, des petits messages pour en faire passer de plus grands, qui laissent à réfléchir. Quelques illustrations auraient pu agrémenter ses jolis mots.

Je remercie les Editions du Panthéon pour ce moment de poésie intime.

7 jours de reflexion de amandine petit

« Un bruit de balançoire » de Christian Bobin

Rentrée littéraire 2017 : Parution le 30 août 2017 aux Éditions L’iconoclaste.

Dans ce petit recueil de lettres, Christian Bobin fait courir sa plume sur le papier, laissant libre cours aux déclarations qu’il adresse à ses correspondants, qu’ils soient humains ou bien objets. A travers ces petits écrits, il nous fait part de son amour pour l’écriture, sa passion des livres, son admiration pour la poésie. Ces mots très poétiques se glissent en nous et propagent dans notre esprit un doux voyage… comme une expédition dont on ne connaitrait pas la destination, comme un ailleurs…

Merci à Christian Bobin et aux éditions L’Iconoclaste pour ce beau voyage poétique.

Quelques jolies phrases :

« J’ai aimé les livres pour ce qu’ils étaient, des blocs de paix, des respirations si lentes qu’on les entend… »

« L’écriture s’enfonce dans le cœur du lecteur comme une aiguille de couturière. C’est pour y faire entrer un jour miraculeux. »

« La lecture est un billet d’absence, une sortie du monde. »

« … avançant par bonds quand on ne les regardait pas, les livres, ah les livres et leurs conseils au soir, leur prévenance, cette manière d’accourir à mon chevet plus vite que les parents – tout et tous ont donné forme à mon visage. »

20170808_210655