« Le coeur converti » de Stefan Hertmans

Éditions Gallimard
Parution le 23 août 2018
Explorateur rentrée littéraire 2018 via lecteurs.com

Lorsque Stefan Hertmans découvre une lettre dans une synagogue du Caire et qu’il décide de partir sur les traces de cette histoire, il est bien loin d’imaginer ce qui l’attend.

Le narrateur n’est autre que l’auteur, qui s’embarque vers un voyage, le guidant sur les traces de ces deux êtres, Vigdis et David. Leurs religions les empêchent de vivre leur amour au grand jour, ils décident alors de s’enfuir ensemble, contre la volonté de la famille. Vigdis jeune chrétienne se convertit alors au judaïsme, pour ainsi prier le même Dieu que son bien aimé : « Hamoutal. Ce sera ton nouveau nom, lors de ton baptême juif : Hamoutal, chaleur de la rosée. »

Vigdis devient Hamoutal. Découvrant tous les rituels et traditions de cette nouvelle religion qu’est devenue la sienne. Avec ses peurs. Ses doutes. Ses interrogations. A-t-elle bien fait ? « Elle veut rentrer chez elle, elle ne va pas y arriver, c’en est trop, elle ne veut pas renier son Dieu, tout cela est impossible, elle a fait preuve d’orgueil et a été sévèrement punie pour la trahison du Dieu de ses parents. »

Il y aura un mariage. Des enfants. Mais au prix de multiples souffrances… Car cette fuite ne sera qu’un début. La première d’une longue série. Stefan Hertmans l’appellera d’ailleurs « l’éternelle fugitive ». Son chemin sera semé d’embûches incessantes… sans oublier les chevaliers de son père, lancés à sa poursuite. Hamoutal devra donc se cacher, sans arrêt. Se protéger, se nourrir avec les moyens du bord : « Elle se sent petite et perdue. Hamoutal, pauvre et crasseuse, avec ses airs nordiques, ne peut prétendre à rien. »

Stefan Hertmans continue son voyage. Au fur et à mesure où les indices le conduisent sur la route d’Hamoutal, il en veut toujours plus, la recherche de la suite, de la vérité… plonger dans son histoire : « … ces quelques centaines de mètres à travers ce quartier très ancien me manqueront à jamais comme un voyage cours, intense, à travers le temps, pendant lequel j’ai respiré, senti et vécu quelque chose qui m’a fait atterrir dans l’histoire après laquelle j’ai couru pendant tout ce temps. »

Hamoutal fera de nombreuses rencontres tout au long de son long et périlleux périple. Elle traversera des contrées, vivra des parcours rudes, protégera ses enfants au mieux. Envers et contre tout et tous. Les pogroms, ces combats ravageurs font couler énormément de sang. Détruisent les villages, anéantissent des populations entières. Rien n’arrête les barbares.

Ce roman est une course poursuite non pas contre mais après l’amour. Et puis après la vie. Toutes ces fuites. Tous ces voyages. Stefan Hertmans livre ici une histoire absolument remarquable, d’une intensité « folle », d’un rythme soutenu… au point d’en essouffler le lecteur. La mise en parallèle entre l’histoire du passé et la narration de son voyage initiatique est d’une justesse absolue. Un sujet très fouillé et riche. Un niveau de recherches impressionnant.

J’ai été époustouflée, conquise, je me suis attachée à cette femme puisque j’ai vécu sa vie de 370 pages avec elle… Elle m’a bouleversée. J’ai eu comme un sentiment de voyager aux côtés de Stefan Hertmans… Et quel voyage. Il m’a captivée dès le départ.

Une pépite de la rentrée littéraire 2018 que je conseille au plus grand nombre de découvrir…

le coeur converti de stehan hertmans

Publicités

Une réflexion sur “« Le coeur converti » de Stefan Hertmans

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s